Accueil

Défis communs, objectifs partagés
"
Bienvenue sur le site du projet AIDA, un projet transfrontalier Italo-Tunisien dans le domaine des TIC appliquées au diagnostic des maladies auto-immunes"

LES ACTUS DE LA SEMAINE

L'équipe du project a été très active cette semaine et a proposé plusieurs ateliers et formations. Les principaux thèmes abordés étaient l'immunofluorescence indirecte and la place qu'occupe les technologies de l'information dans la détection des maladies autoimmunes. L'équipe du projet AIDA considère comme primordial de développer un système expert capable d'analyser les résultats du test d'IFI.

Création de startups innovantes en Tunisie dans le domaine des TIC appliquées à la Santé
Le projet A.I.D.A. favorise l’innovation dans le secteur de la Santé et la création en Tunisie, de startups innovantes dans le domaine des TIC appliquées à la Santé

3rd International Conference
on HEALTH SCIENCE and BIOMEDICAL SYSTEMS (HSBS '14)

Résultats préliminaires du projet AIDA

La 3ème conférence internationale sur les sciences de la santé et des systèmes biomédicaux aura lieu à Florence (Italie) du 22 au 24 novembre 2014. Le projet AIDA sera présent à la conférence avec des résultats préliminaires présentés dans une publication et lors d'une conférence.
 
Cours de formation
interdisciplinaire

Analyse d'images et maladies autoimmunes

Tunis 8-9 DéCEMBRE 2014 - Ce cours de formation a pour ambition de sensibiliser un public de divers horizons scientifiques à la nécessité d’améliorer les méthodes de diagnostic des maladies auto-immunes et à l’importance de l’approche multidisciplinaire et collaborative pour répondre à cet objectif.

Le projet prévoit l’acquisition d’un database contenant des images et des fichiers de données correspondant aux principaux types de patterns d'auto-anticorps liées aux MAI (nucléaire, nucléolaire, cytoplasmique etc). Les images et les données acquises dans les hôpitaux participant à cette collaboration, collectées par les équipements installés dans les sites du projet, seront sélectionnés et diagnostiqués par les experts médicaux des hôpitaux pendant tout le projet et également après, à fin de créer une base de données complète d'exemples.

La base d’images IFI avec l’interprétation et les données cliniques constituera une base de données importante et une riche source d’informations mise à la disposition de la communauté scientifique et qui donnera de la visibilité au projet et se maintiendra après lui, assurant ainsi la durabilité des résultats après la fin du projet.

Le projet prévoit des études épidémiologiques sur la base de données acquises dans les centres concernés, avec la collaboration des structures universitaires participant. Cette activité sera supervisée par l'équipe de recherche du Demandeur et par le Laboratoire d'immunologie de la Faculté des Sciences de l'Université de Tunis.

Le projet, compte tenu de la collaboration des unités de recherche, permettra, dans les régions d'intérêt, de mener des études cliniques sur plusieurs fronts, notamment:

  • Études sur l'épidémiologie des MAI. Une retombée d’importance essentielle du projet sera la possibilité, par l'équipe de médecins et pathologistes des Universités de Palerme et Tunis, d'obtenir des données sur la répartition par âge et par sexe de ces maladies avec valeurs de l'incidence, la prévalence de la mortalité, etc. Il sera possible aussi de mettre en évidence les causes réelles et/ou des facteurs contributifs ou facteurs de risque qui conduisent effectivement à l'émergence d'une MAI;
  • Immunologiques et génétiques. Comme la plupart des MAI sont identifiées grâce aux tests IFI révélant un type d'auto-anticorps ou plus, il sera d'un grand intérêt à trouver de nouveaux marqueurs d'auto-anticorps, de manière à accroître encore la spécificité du test. En outre, ceci inclut la recherche de facteurs génétiques prédisposant à la maladie, des recherches plus approfondies sur les mécanismes qui dérégulent le système immunitaire en menant des études sur la perte de la tolérance et des études sur l'interconnexion éventuelle entre l'apparition d'une tumeur et une ou plusieurs MAI.

L'étude et la compréhension des mécanismes sous-jacents des maladies multifactorielles telles que les MAI doit tenir compte de la difficulté de corrélation entre le génotype et le phénotype, ce dernier étant largement influencé par les conditions environnementales. En effet, dans la définition de la complexité d'une maladie donnée, le nombre de gènes impliqués ne devraient pas être séparé de leur interaction avec divers facteurs environnementaux. Une évaluation correcte de la composante génétique doit tenir compte de l'agrégation familiale (augmentation de la fréquence de la maladie chez les parents au premier degré par rapport aux données sur la population générale) et les modifications de l'incidence dans les différents groupes ethniques.

À la lumière de cela, l'étude des MAI, tant du point de vue clinique que de laboratoire, dans les régions frontalières comme la Sicile et la Tunisie peut certainement améliorer la connaissance de leur pathogénie et de leurs risques génétiques et environnementaux.

 

Evénements

Désolé, aucun événement.

Vidéos

 

 

 

 

 

Articles importants

Partenaires

Responsable de la communication

Prof. Giuseppe Raso
Tél.: +39 09123899061
mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

S5 Box

Inscription